Sommaire :

La version originale – Cemetery Boys (Cemetery Boys #1)

Cemetery Boys - Aiden Thomas - Cemetery Boys #1

Yadriel has summoned a ghost, and now he can’t get rid of him.

When his traditional Latinx family has problems accepting his gender, Yadriel becomes determined to prove himself a real brujo. With the help of his cousin and best friend Maritza, he performs the ritual himself, and then sets out to find the ghost of his murdered cousin and set it free.

However, the ghost he summons is actually Julian Diaz, the school’s resident bad boy, and Julian is not about to go quietly into death. He’s determined to find out what happened and tie up some loose ends before he leaves. Left with no choice, Yadriel agrees to help Julian, so that they can both get what they want. But the longer Yadriel spends with Julian, the less he wants to let him leave.

Acheter le roman à la Fnac 🇫🇷

Acheter le roman sur Amazon

La version française – Cemetery Boys (Cemetery Boys Tome 1)

Cemetery Boys - Aiden Thomas - Cemetery Boys Tome 1

Yadriel est un brujo. Pas une burja. Si les femmes peuvent guérir, les hommes, eux, savent rappeler les esprits. Parce qu’il tient à prouver à sa famille qu’il possède bien les pouvoirs de son genre, il se rend dans l’église du cimetière afin d’invoquer un fantôme. Arme magique au poing et meilleure amie pour l’aider, il fait alors de son mieux pour convoquer l’âme de son cousin décédé, afin de comprendre les raisons de sa mort.

Alors qu’il pense avoir réussi, il découvre que le fantôme qu’il vient de ramener au milieu de l’église familiale n’est pas tout à fait le bon…

Acheter le roman à la Fnac 🇫🇷

Acheter le roman sur Amazon

Mon avis

★★★★★ 5/5 ❤️

Cela fait très longtemps que je n’avais pas apprécié un roman comme j’ai aimé Cemetery Boys. Il était dans ma PAL depuis un moment. Je me suis finalement lancée en ce début de mois de janvier et j’ai vraiment adoré ce livre ! L’univers, le scénario, les personnages, l’écriture, tout est très réussi.

On est vraiment sur un roman inclusif avec des personnages, principaux comme secondaires, qui représentent très bien la communauté LGBTQ. L’histoire est centrée sur Yadriel, un garçon transgenre dont la famille a des difficultés à accepter la transition du fait notamment d’une séparation distincte entre le rôle des hommes et des femmes dans leur communauté.

Je n’avais jamais vraiment lu de romans avec un personnage principal transgenre. Si je lis beaucoup de romans LGBTQ, la plupart du temps, les personnages transgenre sont des personnages secondaires. C’était donc une vraie nouveauté pour moi et j’ai vraiment apprécié. Je pense que la représentation doit être très réaliste étant donné que Aiden Thomas est transgenre.

Du côté du roman en lui-même, j’ai mis un peu de temps à me faire à l’écriture en VO du fait que beaucoup de termes étaient en espagnol. Je parle un peu espagnol mais je suis (très) rouillée, il m’a donc fallu un peu de temps pour m’y faire. Surtout qu’il s’agit beaucoup de types de nourriture ^^’ Les 30 premières pages ont donc été un peu laborieuses, le temps pour moi de m’habituer à l’univers et à l’écriture. Puis, à partir du moment où Julian fait son apparition dans l’histoire, c’est comme si tout était illuminé d’un coup.

Je pense que mon amour pour ce livre est principalement porté par ce personnage absolument génial, charmant, drôle, passionné, attachant et paradoxalement si vivant. J’ai adoré son tempérament, sa relation avec Yadriel. Yadriel est aussi adorable. C’est vraiment un personnage doux, gentil et altruiste.

L’univers du livre est captivant, on voit qu’Aiden Thomas connaît cette culture, l’aime, la respecte et souhaite la partager. J’ai fini le livre avec une envie viscérale d’aller voyager en Amérique Latine à la découverte de cette culture si riche en couleurs.

J’ai vu que ce roman était annoncé comme le premier d’une série. J’ai hâte de découvrir la suite, on a des personnages secondaires qui laissent présager de belles choses. Notamment le personnage de Rio qui a l’air absolument fascinant. J’adorerais avoir un roman sur lui !

Si comme moi, vous avez adoré Cemetery Boys, vous pouvez retrouver mon tableau Pinterest dédié par ici.

N.B. Je ne sais pas si j’ai employé le bon terme pour parler de transidentité, si l’un des mot utilisé est péjoratif ou mal employé, n’hésitez pas à me le dire et je modifierai l’article en conséquence.

Laisser un commentaire

Retour en haut